Régionales 2010 en Languedoc-Roussillon

Europe Ecologie au centre de toutes les attentions

Réunion spéciale à Paris ce week-end

samedi 06/02/2010

Les principales figures d’Europe Écologie Languedoc Roussillon ont été conviées au siège d’Europe Écologie à Paris ce week-end.

D’après une source proche d’Hélène Mandroux, les principaux acteurs de la liste Europe Écologie du Languedoc Roussillon, ont été conviés à Paris hier, vendredi 5 février 2010 et ce pour le restant du week-end. Les tractations risquent d’être tendues autour de la table afin de trouver un point d’entente entre Jean Louis Roumégas, chef de file d’Europe Ecologie Languedoc-Roussillon, et Hélène Mandroux, la candidate officielle du PS. Avec derrière, le spectre d’une triangulaire qui pourrait faire gagner la droite.

Si le 2 février, Cécile Duflot était claire : « Les Verts ont quitté la majorité régionale tant sur les déclarations inadmissibles de Georges Frêche que sur la politique qu’il a menée. Nous ne voyons pas pourquoi nous devrions devenir une roue de secours du PS dans la région ».

Trois jours plus tard, le discours a changé.
La solution proposée par Daniel Cohn Bendit, d’une présidence tournante semble être la plus adaptée et celle qui sera à priori privilégiée. Elle consisterait en effet en « un partenariat intelligent », dans lequel Jean-Louis Roumégas prendrait la présidence de la région pour une durée de deux ans, puis Hélène Mandroux lui succéderait pour les deux années suivantes, le temps de régler ses problèmes de succession à mairie de Montpellier.

Une possibilité qui ne semble pas réjouir Jean-Louis Roumégas qui a précisé
avoir « des contacts avec eux », mais que « rien n’était calé ». « On est prêt à caler une réunion, il faut qu’ils nous appellent. »
Le message semble donc avoir été passé et le rendez-vous pris pour ce week-end des 6 et 7 février 2010.
Quant à François Lamy, membre de la direction du PS, il avance que « l’idée est sur la table », ajoutant, on est sur des rapports nouveaux avec les Verts, continuons de travailler. Le Languedoc-Roussillon peut être un laboratoire d’expériences nouvelles ».

Et c’est le siège d’Europe Ecologie qui risque de se transformer ce week-end en véritable laboratoire de négociations. La créature mi-verte, mi-rouge qui pourrait en ressortir parviendra t-elle à mettre à terre celle qui sévit actuellement en Languedoc-Roussillon ? Une expérimentation à suivre...

Retour au dossier spécial Régionales 2010 en Languedoc-Roussillon

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

2 réactions

Réagissez

  • Europe Ecologie au centre de toutes les attentions

    6 février 2010 18:20, par Yves

    repondre message

    Hélas, cela semble être une vision bien optimiste, voire utopiste, des choses Seb. Déjàque les socialistes n’arrivent pas às’entendre entre eux sur l’identité de leur chef de file, alors avec Europe Ecologie qui rentrerait en plus dans le jeu, la bataille d’égo serait certainement encore plus ardue.
    Cela dit, peut-être que le Languedoc-Roussillon permettra de montrer l’exemple. Il serait alors là, le laboratoire...

  • repondre message

    "un partenariat intelligent", voilà ce qui devrait régir les rapports du PS et des verts, et de la gauche en général, que n’applique-t-on la même stratégie pour les présidentielles de 2012 !

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter