Les bleus infligent un Waterloo à l’Angleterre

dimanche 21/11/2010

L’équipe de France de football s’est imposé 2-1 à Wembley face à des Anglais en manque d’inspiration. Les bleus semblent sur la bonne voie quelques mois après le fiasco sud-africain. Quant à la sélection anglaise, cette défaite va laisser des traces pour la suite.

Dans le prestigieux stade de Wembley à Londres, l’équipe de France a battu l’Angleterre 2 buts à 1. Les bleus de Laurent Blanc, en pleine reconstruction, renouent avec le succès quelques mois seulement après le naufrage du mondial sud-africain. Elle enchaîne ainsi sa quatrième victoire d’affilée.

Des Français convaincants

Solidité défensive, maitrise technique au milieu de terrain, les bleus ont dominé leur sujet face à des Anglais absents. Karim Benzema a ouvert le score à la 17ème minute sur une passe de Malouda. À la 60ème minute, c’est le marseillais Mathieu Valbuena qui enfonce le clou sur un centre de Bakary Sagna. Philippe Mexes (remplacé à la mi-temps suite à une blessure au mollet) s’est imposé comme le leader de la défense. Le retour d’Éric Abidal a également été convaincant. Offensivement, les bleus ont su faire preuve de réalisme en jouant vers l’avant. « Ils ont trouvé l’ouverture sur des actions collectives, ce que l’on n’avait pas vu depuis très longtemps en équipe de France » explique le champion du monde 1998 Emmanuel Petit sur le site l’equipe.fr.

Des Anglais apathiques

Privés de Franck Lampard, Wayne Rooney, John Terry et Ashley Cole, les Anglais étaient quant à eux très affaiblis. À part durant le dernier quart d’heure, les britanniques ont cruellement manqué d’agressivité : absents dans les duels et ratant la plupart des relances. Peter Crouch a malgré tout sauvé l’honneur en marquant à la 86ème minute sur corner. La révolte a sonné un peu tard. Les Anglais n’étaient pourtant pas loin d’égaliser à plusieurs reprises notamment à la 74ème et 79ème minute. Le God save the queen dans les tribunes sonnait un peu faux. « Je pense que je viens de voir la plus mauvaise sélection anglaise de l’histoire » lâche Daniel Riolo sur l’antenne de RMC. Bien naturellement, la presse anglaise n’a pas fait de cadeau à Fabio Capello et son équipe, l’Angleterre « a reçu une leçon » estime le Daily Mirror. Le patron de la section football du Times décrit quant à lui la prestation anglaise comme « sans tripes, sans imagination ». La presse anglaise déplore que leur sélection n’ont pas su se relever après la désillusion du mondial sud-africain (sévèrement battu en huitième de final contre l’Allemagne) contrairement à l’équipe de France, qui a connu un mondial encore plus cauchemardesque.

« optimiste, pas euphorique »

La surprenante faiblesse de l’équipe d’Angleterre relativise un peu la victoire des bleus. Lors d’une interview sur l’équipe.fr, Laurent Blanc a fait part de sa satisfaction après la victoire des bleus tout en se montrant prudent pour la suite. Il a en effet déclaré « optimiste, pas euphorique ».
Les bleus ont néanmoins réussi leur premier vrai test depuis le mondial, puisqu’ils avaient joué jusqu’à présent contre des équipes plus faibles (Luxembourg, Roumanie, Bosnie...). Prochain rendez-vous ? France-Brésil au Stade de France le 7 février. Une affiche pour le moins alléchante !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter