Languedoc Roussillon : dossier Régionales 2010

"Mais qu’est-ce qu’il a ce Georges ?"

vendredi 12/03/2010 - mis à jour le 16/03/2010 à 18h51

Ce jeudi 11 Mars, Georges Frêche accompagné du sénateur Robert Navarro, a tenu son dernier meeting avant le premier tour des élections régionales au parc des expos. Il a rassemblé près de 2500 personnes autour de son programme, des piques sur Martine Aubry et bien d’autres.

Mais qu’est- ce qu’il a ce Georges ?

Il fallait être au parc des expos pour avoir la réponse. Tout commence par une revue de presse sur des écrans géants dans la salle obscure avec comme fond sonore la chanson "Georges" d’Olivia Ruiz et de Salvatore Adamo. Son passage à Canal +, la chronique d’Eric Zemmour, etc. Les communicants ne perdent pas leurs habitudes : utiliser les médias pour créer de l’événement et séduire des électeurs potentiels. Georges Frêche suscite auprès de son auditoire ému, des larmes aux yeux mêlées à des rires aux lèvres.

La parole aux électeurs

Assis près d’une allée, Mr Duroux, montpelliérain, sympathisant agé de 51 ans, nous en dit un peu plus sur son candidat : « Il dit tout haut ce que pensent les gens tout bas. Je suis Georges Frêche depuis 30 ans. Il a développé Montpellier avec la salle des sports, les monuments, les magasins, etc ». Des éléments de son programme ne le laissent pas indifférent : « la création de nombreux emplois avec le développement du tourisme, la distribution de PC portables gratuits dans les lycées et le TER à 1 euro. L’aide aux villes qui sont en train de mourir comme Béziers. »

Il finit par regretter la guerre intestine au sein du Parti Socialiste qui risque de les discréditer pour les Présidentielles.
Un peu plus loin, Denise 50 ans, militante depuis trente ans est venue soutenir le président de région. Ce qui lui plaît, c’est sa force et sa continuité : « il a toujours su être auprès du peuple. Son programme donne aussi des avancés et surtout beaucoup d’aides pour les gens en difficulté ». Quand on lui demande s’il manque quelque chose dans le programme : « Je ne vois pas. Mais il faudrait que Palavas rentre dans l’agglomération ».

Les balivernes de Georges

Georges Frêche n’a pas ménagé ses adversaires : il a ironisé sur le déplacement d’Arnaud Montebourg dans la région qui a réuni selon lui quarante et une personnes seulement.
Quant à Martine Aubry, elle est considérée comme « une naine » du parti socialiste à l’opposée de la grandeur de François Mitterrand.
Le panier qu’Aubry lui a offert et en particulier les boites de cassoulet ne l’ont pas laissé indifférent. Il se demande s’il ne va pas lui offrir la collection de Martine.

BALIVERNES

Trêve de plaisanterie, le Président de région revient sur le racisme social envers les citoyens du sud de la France : « Ce mépris dont le Sud est victime depuis tant d’années. Un racisme insidieux se cache derrière, une moquerie sur l’accent, une critique de notre aptitude à innover et à travailler ».
Aussi, il reproche au parti socialiste de réunir un électorat de « bobos » et de pauvres en délaissant souvent les classes moyennes.

Son programme

George Frêche présente brièvement les points phares de son programme :

Le logement est une de ses priorités notamment l’accès aux logements sociaux pour les gens les plus défavorisés. Un des axes essentiels est celui de l’éducation. Il propose un ordinateur portable gratuit pour chaque lycéen dès le 1er Janvier 2011. Le budget de la recherche se verrait doubler. Il met l’accent sur le développement du plan Campus avec le fusionnement des universités de Montpellier en Janvier 2012.
Quant aux infrastructures, il veut favoriser le développement des emplois en créant notamment une ligne à grande vitesse. Le transport ferroviaire serait facilité par le prix du billet de TER à 1 euro.

Il rappelle l’importance de la viticulture. Le développement du vin blanc, du rosé et du vin bio labellisé Sud de France, la marque du Languedoc-Roussillon. Ce point n’est pas abordé de manière anodine puisqu’il a rendu visite aux vignerons de l’Occitane à Servian, en fin de matinée le même jour.

Enfin, il met en avant le secteur tertiaire en doublant le budget du tourisme. Une fois n’est pas coutume, il voit les choses en grand : La ligne à grande vitesse notamment entre Montpellier Perpignan, la création d’une grande agglomération qui inclurait Nîmes et Sète.
Son clin d’œil sur le plan de relance de Béziers et du port d’Agde suscite de vives réactions dans la salle :

Georges Frêche veut aider Béziers et Agde

Le président de région finit son meeting en encourageant ses militants à "tous ensemble déplacer des montagnes" en s’engageant par exemple, dans des syndicats ou encore des associations.

Le spectacle se termine comme à son début avec la fameuse chanson d’Olivia Ruiz et de Savaltore Adamo. Les gens chantent à tue-tête avec Georges qui, à contre-temps reprend ses vieilles traditions révolutionnaires : « ah ça ira ça ira... les aristocrates on les pendra »…

Retour au dossier spécial Régionales 2010 en Languedoc-Roussillon

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

8 réactions

Réagissez

  • "Mais qu’est-ce qu’il a ce Georges ?"

    14 mars 2010 02:01, par Tony

    repondre message

    Ne voulant pas entrer dans des débats politiques, je ne commenterais pas le fond. Mais juste la forme.
    Vous avez voulu faire un reportage complet. C’est bien.
    Photo de tête bien choisie. Frêche en impose.
    L’idée de mettre des passages audio, bien. Dommage que ça soit pas directement sur le site.
    La vidéo, je ferai les mêmes remarques que le précédent commentateur.
    Pour les photos que vous avez mis en bas de l’article, je suis partagé. Autant celle en haut de l’article est bien, celle d’en bas, pas de très bonne qualité. Pourquoi mettre des photos floues, sans légende pour les photos où il y a pas de gens... on ne sait pas qui est qui. Les photos sont soit floues, soit blanches. Enfin, on voit plus d’inconnus que le principal intéressé. La seule que je trouve pertinente et intéressante est celle avec la pancarte et des militants de dos.
    Sinon bien joué pour le référencement. Avec ce titre, dès que quelqu’un va chercher la chanson de ce cher Adamo, il tombera sur votre article !

    • repondre message

      Je ne partage pas votre analyse sur les références des photos car je ne vois pas comment les auteurs de l’articles doivenet faire pour demander dans un meeting les noms des personnes dans la foule !
      Je trouve que ça m’a permi de voir l’ambiance du meeting et je n’ai pas besoin de savoir leur nom .....

      Mais tous les goà»ts sont dans la nature, donc je vous comprends aussi.
      un passant !

      • "Mais qu’est-ce qu’il a ce Georges ?" 15 mars 2010 18:39, par Gomez

        repondre message

        Je partage quant à moi ce que dit Tony. Trop de photos de la foule, et pas assez du candidat et de ses soutiens politiques.

        Puis, pour vous répondre quant à votre commentaire sur la légende des photos : il n’est pas nécessaire de connaître le nom de chaque personne. Mais, lorsqu’il y a en photo une personnalité connue comme Joël Abati, il serait bien de le nommer.

  • "Mais qu’est-ce qu’il a ce Georges ?"

    13 mars 2010 21:45, par Gusmali

    repondre message

    Aie Aie Aie... Je crois qu’il y a un problème technique avec votre article. On l’ouvre et on se sent un peu agressé (le terme est un peu fort mais cela a été mon ressenti)... Je m’explique : on ouvre l’article et on entend un son un peu grésillant... sans savoir d’où il vient ! Et c’est génant ! On ne comprend qu’après d’où il vient : une vidéo en bas. Alors, je ne sais pas pour les autres lecteurs, mais mon premier réflexe a été de vite retourner en arrière poue sortir de l’article et ne plus l’entendre. Ne pouvez-vous pas faire en sorte que le lecteur ait a cliquer dessus s’il veut entendre la vidéo ? En plus ça bouge beaucoup. Enfin, ce n’est pas très heureux. Avez-vous des options différentes peut-être ? Car cela gâche un peu l’article.

    • repondre message

      A moins que vous êtes au bureau et vous voulez pas que les collegues vous entendent !
      moi je l’ai trouvé au contraire marrant car attendre Frêche chanté dés le début de l’article ça met deja l’ambiance !

      Et il suffit de stopper la vidéo et de le démarrer quand on le souhaite aussi.
      En tant que lecteur de hautcourant je n’ai pas abandonné l’article au contraire j’ai beaucoup appri sur votre Frêche !

  • "Mais qu’est-ce qu’il a ce Georges ?"

    13 mars 2010 21:39, par M. Guili

    repondre message

    Georges, on ne sait pas ce qu’il a... mais nous on sait ce qu’on veut : le retour de la démocratie et d’une vraie gauche.

  • "Mais qu’est-ce qu’il a ce Georges ?"

    12 mars 2010 22:40, par Morgan B

    repondre message

    Qu’est ce qu’il a ce Georges ? Une vulgarité à toute épreuve,un talent fou pour prendre les gens pour des "cons" et une façon très antidémocratique de concevoir le pouvoir.

    Je doute que Salvatore Adamo apprécie que sa chanson soit utilisée par un grossier personnage, lui qui respire la délicatesse et qui est respectueux des autres...

    Ce Georges nous prend le cœur à la gorge c’est sûr... il donne envie de vomir !

    Un auditoire ému ? Les gens apparemment ne comprennent toujours rien... Apparemment il a raison de les prendre pour des cons ! Des larmes aux yeux ? Il y a de quoi pleurer c’est vrai !!! Des rires ? Rires jaunes non ?

    « Il a développé Montpellier avec la salle des sports, les monuments, les magasins, etc » N’oublions pas qu’il se présente en tant que président de région !!! Qu’il faut qu’il développe toute la région... et pas seulement Montpellier !!!! Des monuments ? Quand il ne se prend pas pour un empereur romain à Antigone, il se prend pour un Maoïste... Des statues de Mao, Lénine... c’est sur que l’histoire de Montpellier est bien représentée ! Des magasins ? Oui d’énormes centre d’achats qui tuent les petits commerçants, et le vieux Montpellier !

    « il a toujours su être auprès du peuple » ??? Le Languedoc Roussillon est dernier en terme de PIB par habitant et premier en chomage !!!!!!! Le peuple dit merci !!!

    Martine Aubry « une naine » Toujours aussi respectueux le Frêche ! Et galant ! Et lui c’est quoi ? Un impotent qui ferait mieux de partir à la retraite ! Mais non, il aime trop le pouvoir !!! Et comme Mitterrand il y restera jusqu’à la mort, vieux, croulant et malade... Il faut savoir tirer sa révérence... par respect pour les autres mais aussi pour soi ! « La grandeur de François Mitterrand » un collabo ?? Grand ?? Une machine politique qui écrase tout sur son passage et qui est prêt à tout pour garder le pouvoir ? Oui, il suit l’exemple le Frêche !!!

    « Ce mépris dont le Sud est victime depuis tant d’année. Un racisme insidieux se cache derrière, une moquerie sur l’accent, une critique de notre aptitude à innover et à travailler » On la connaît la rengaine... Le même discours du pauvre sudiste victime des méchants parisiens !

    Le programme ? Que du blabla ... ou des choses insensées et irréalisables (des portables pour tous les citoyens... mais encore ?)

    Stop Frêche ! Arrêtez avec Frêche, Mettez le à la retraite !

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter