Régionales 2010 en Languedoc-Roussillon

Raymond Courderc lance la tournée des « Oubliés » en Languedoc-Roussillon

Montpellier contre le reste du monde

mardi 02/02/2010 - mis à jour le 04/02/2010 à 16h23

L’UMP a dévoilé dimanche 31 janvier ses listes électorales pour les régionales de mars. Parallèlement, Raymond Couderc, désigné tête de liste par les militants en janvier 2009 entame une tournée à travers la région. L’objectif ? Donner la parole aux « Oubliés du développement régional »… et prendre ses distances avec la métropole montpelliéraine de Georges Frêche.

Le Tourisme, l’Environnement, les Lycées, la Viticulture… tels sont les intitulés des forums thématiques initiés par l’UMP pour « changer le Languedoc-Roussillon ». Depuis le 20 janvier 2010 et jusqu’au 24 février 2010, Raymond Couderc se déplace dans le Languedoc-Roussillon, afin de « dessiner l’avenir de notre Région ».

Pas de programme préétabli

Au total, ce sont onze forums qui vont avoir lieu durant cette période, et autant de questions à résoudre pour les militants et supporters de l’UMP, le but étant de définir un programme tout au long de ces rencontres. Jean-Claude Remlé, responsable de la permanence située Place de la Comédie à Montpellier (et ancien directeur général des services à la maire de Brive la Gaillarde) explique la manœuvre : officiellement, Raymond Couderc « n’a pas de programme préétabli », et veut établir les grandes lignes de celui-ci en discutant avec les électeurs, en faisant des propositions et en écoutant les contre-propositions et autres commentaires.

M. Remlé l’annonce à plusieurs reprises : dans la Région, « 75% de la population vit dans une bande de terre de 25km de large, qui s’étend de Perpignan à Nîmes ». Contrairement aux autres têtes de liste, Raymond Couderc ne « les oublie pas », reprend le militant (qui admet pourtant ne pas être encarté à l’UMP). C’est d’ailleurs sous cette orientation que l’UMP oriente sa campagne : alors que Raymond Couderc fait « la tourné des Oubliés » tel une rock-star locale, le livret de campagne du parti de la majorité s’intitule « Le manifeste des Oubliés du développement régional » (notez le O majuscule).

De facto, la tournée de Raymond Couderc va l’entrainer de la Grande Motte à Perpignan, en passant entre autres par Sète, Alès, Mende, Narbonne ou encore Carcassonne. Et Montpellier dans tout ça ? Le sénateur de l’Hérault et maire de Béziers y passe bien deux fois (pour les forums Environnement et Développement Economique), mais ce n’est bizarrement pas dans la “métropole” qu’il entame ou clôt la fameuse tournée comme le fait le rival à abattre, Georges Frêche. Quant à rencontrer Raymond Courderc, difficile nous explique Jean-Claude : « il est souvent en déplacement et rarement à Montpellier durant la campagne ».

PNG - 167.6 ko
La "Tournée des Oubliés"

Carte google map disponible sur le site www.laregion2010.fr

« Amener les institutions aux gens »

Dans une Région où la métropole prend autant d’importance, cette décision peut sembler étrange. Mais Raymond Couderc cherche avant tout à s’attirer les sympathies en dehors du domaine frêchiste qu’est l’Agglomération de Montpellier.

À Nîmes comme à Béziers, une certaine rancœur existe à l’encontre du Président du Conseil régional, accusé de favoriser “son” agglomération de Montpellier au détriment du reste de la région. L’idée que les déboires économiques et démographiques de Nîmes et de Béziers (déboires à relativiser puisque les deux villes connaissent une augmentation de la population) sont le fait de la préférence de George Frêche pour Montpellier, est répandue. Et les résultats des précédentes élections régionales le montrent : les grands centres urbains de la région étaient moins favorable à George Frêche que Montpellier ou l’ensemble de l’Hérault (voir tableaux).

Jean-Claude Remlé partage ce point de vue : « il y a deux visions concurrentes du développement : celle qui voudrait que toutes les ressources soient focalisées sur Montpellier, et celle qui voudrait que le développement économique se fasse au niveau de la région entière ». Raymond Couderc essaie selon lui « d’amener les institutions aux gens » et de « faire sortir la culture des murs de Montpellier ».

Chasser en dehors des terres de Frêche

Le livret de campagne de Raymond Couderc annonce lui aussi la couleur. Si l’UMP dénonce la politique du président de Région en rappelant que le Languedoc-Roussillon est la lanterne rouge des régions dans beaucoup de domaines (taux de chômage, taux de création d’entreprises, indicateurs de pauvreté, etc.), le thème phare est celui de l’opposition entre Montpellier et le reste de la Région.

Voici quelques morceaux choisis :
- « 60% du budget consacré aux spectacles est alloué aux structures culturelles de Montpellier. Que reste-t-il pour la culture catalane, occitane, camarguaise et les nombreuses autres qui ont écrit l’histoire de notre région ? »
- « Sur un budget régional des transports [2006] évalué à 26M€, [George Frêche] en a affecté 23M€ au seul tramway de Montpellier, soit 88% du budget ! »
- « Aujourd’hui, l’essentiel des aides de l’institution est concentré sur la capitale régionale ainsi que sur le département de l’Hérault. Mais qu’en est-il sur les autres départements, les autres territoires ? »

Chercher à prendre ses distances avec Montpellier est donc avant tout une stratégie de campagne. Reste à savoir si elle sera payante dans une région où Montpellier et ses environs représentent presque un cinquième de la population. D’autant plus qu’en dénonçant l’hégémonie de la capitale régionale, la coalition [1] de Raymond Couderc risque de souder encore plus les montpelliérains derrière Frêche.

JPEG - 13.8 ko
Régionales de 2004

Résultats du deuxième tour dans chaque département et dans l’ensemble de la Région.

Retour au dossier spécial Régionales 2010 en Languedoc-Roussillon

- Site de la coalition de Raymond Couderc : http://www.laregion2010.fr/

Notes

[1La coalition menée par Raymond Couderc regroupe l’UMP, le MPF, CPNT, la Gauche Moderne et les Progressistes

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook

Haut Courant sur Twitter